Le moment présent

Le moment présent

Le minimalisme ne se résume pas à une partie de désencombrement (bien que je trouve ça grisant!). Cette étape est, selon moi, la phase detox pour pouvoir par la suite, imprégner sa vie de cette philosophie.

Le but de posséder peu, est de libérer son mental de l’inutile et du superflu pour se concentrer sur le moment présent. Or, vivre dans un environnement encombré nuit à notre clarté d’esprit. D’une part, visuellement, une habitation chargée en décoration et autres objets nous stimule et sape notre énergie. D’autre part, cela nous demande de l’entretien et du travail supplémentaire : dépoussiérage, réparations, entretien, rangement, etc.

Une fois que l’on a réduit ses possessions à l’essentiel, il est grand temps de profiter des bénéfices de ce désencombrement !

Les effets du vide

Le vide est aussi apaisant que le silence après une activité bruyante. Le repos visuel est selon moi primordial pour pouvoir se recentrer sur soi et se régénérer. Un peu comme l’effet ying et yang, l’absence permet de mettre en valeur la présence. Le vide met en exergue une belle bougie sur une table dépouillée, une tasse de thé fumant, un livre inspirant… Il est donc en lui même le levier du charme d’un intérieur.

L’intérêt n’est pas seulement d’avoir une ambiance zen. Le vide aide à se concentrer sur l’activité que l’on est en train de s’adonner. Cela permet de se focuser sur l’instant présent, cet instant que l’on a parfois du mal à saisir tant nous courons tous à cent à l’heure. Or, la clef du bonheur n’est pas d’avoir toujours la tête dans le futur ou dans le passé mais bien de vivre pleinement le moment présent. Se détacher du matériel permet de se reconnecter plus facilement à ce qui compte vraiment. Etre conscient de la chance que l’on a d’être en vie chaque seconde et effectuer chaque action comme si c’était la première fois qu’on la faisait.

Les effets du beau

Avoir peu mais de qualité. C’est ce que j’essaye d’appliquer dans tous les domaines de ma vie. L’être humain a toujours été sensible au beau. Les bébés, déjà à cet âge, sont plus attirés par des visages faisant preuve de symétrie. S’entourer de beau flatte notre œil et rempli notre âme. Observer un magnifique paysage ou une belle photo nous enrichit de l’intérieur et nous inspire. Ainsi, intégrer dans son quotidien de beaux objets avec des matériaux nobles comme le bois, le verre, le fer (et surtout pas le plastique !!!!!) augmente notre qualité de vie. Cela nous offre la possibilité d’être en état de contemplation continu et automatiquement, se recentrer sur le moment présent. Quand on admire, on ne peut pas être moins ancré dans l’instant T.

En conclusion

Le vide et le beau nous invite à méditer durant nos activités quotidiennes aussi bien distractives que ménagères. Je pense que s’entraîner à se concentrer sur chaque tâche comme si elle était nouvelle pour nous, participe à notre détente, notre concentration, notre capacité à faire des choix dans la clarté, et à gagner en énergie.

Et toi, comment profites-tu des bienfaits de ton désencombrement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réactions au sujet de « Le moment présent »

  1. J’essaie, comme toi, de posséder des choses qui sont belles et qui mettent en valeur une pièce, un meuble, en endroit particulier. Avoir peu de choses mais des choses de qualité me fait sentir plus léger, plus serein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *