Be positive

Be positive

Nous ressemblerions aux cinq personnes que l’on côtoie le plus souvent ….

Pour certains, ça craint !

Au quotidien, tout notre environnement influence nos choix et nos décisions. Aussi bien au niveau matériel, qu’au niveau relationnel.

 

L’influence de tes relations sur toi

 

Nous sommes tous fait d’une part visible et invisible. Le comportement et le faciès va te donner des indices sur le niveau d’énergie de la personne (plutôt bas ou plutôt haut). Egalement, les émotions transpirent à travers le corps comme des ondes, que tu reçois, plus ou moins bien.  Si tu entres dans une pièce où tout le monde est en train de râler, cancaner et autres… tu ne vas pas ressortir au mieux de ta forme ! Si au contraire, tu discutes avec des personnes souriantes avec des échanges positifs, ton humeur sera au beau fixe !

Je vais te donner un petit exemple. Au boulot, tu as deux types de personnes (et malheureusement le deuxième est le plus commun).

Le premier va te faire, « eh ! Comment ça va ! Très bien et toi ?! » avec un air enthousiaste et souriant.

Et l’autre te sort : « barf… Comme un lundi …. En plus, on a un temps pourri.. (il y aurait du soleil, il t’aurait sorti : « il fait beau la semaine et pas le week-end ! ».

Bref. Deux attitudes opposées qui CHANGENT TOUT. Aussi bien pour l’entourage que pour la personne en elle-même.

Si l’attitude des autres à un impact sur toi…… quel impact as-tu sur les autres ? Es-tu du genre…

 

  • à déprimer l’assemblée ?

« Eh vous avez vu hier l’explosion qui as fait 10 morts et 6 blessés ? »

  • à faire avancer le débat ?

« De toute manière, en France, on n’est pas foutu de … »

  • à te comporter en victime ?

« Moi je me lève tous les matins pour cotiser pour des gens qui foutent rien ! Le système est vraiment injuste… »

  • à entretenir l’idée qu’on vit dans l’effort et la difficulté ?

« … au revoir, bon courage ! » (à croire que le mec va à l’échafaud juste derrière..)

  • à casser du sucre sur les autres ?

« eh tu as vu la robe rouge que Gabrielle nous sort tout le temps ?! Nan mais sérieux… faut qu’elle arrête avec ses robes en tricot mouahahrf »

Critiquer est fédérateur !

 

Ne dis pas le contraire. Tu te reconnais forcément dans au moins UNE de ces phrases. Moi même je plaide coupable !! Savais-tu que critiquer était fédérateur ? Que pour se faire des amis, pour s’intégrer à un groupe, on a tous tendance à partir d’un sujet où l’on critique tous ensemble ? Essaye d’observer ton comportement à ces moments là, et tu verras que tu vas être tenté de trouver à redire sur quelque chose. C’est beaucoup plus difficile de tenir une discussion sur les compliments, la beauté, les sentiments positifs… tu passes vite pour un fou. Rares sont les personnes qui développeront.

Si tu deviens positif, tu impactes les cinq personnes autour de toi, qui à leur tour t’influencent positivement …. CQFD !

 

Si tu diminuais ta propension à râler, critiquer, souffler, et que tu augmentais celle à sourire, être en gratitude, dans l’acceptation de l’autre, ta journée et celle des autres ne serait-elle pas plus belle ?

Je me suis rendue compte de tout cela après la lecture de « J’arrête de râler ! » de Christine Lewicki. Alors non, je n’ai pas arrêté de râler ! Mais mon comportement a beaucoup changé depuis et je vois les choses différemment. L’auteure est partie du constat que tous les soirs, en se couchant, elle avait ce sentiment qu’elle venait de passer une journée pourrie. Ce qu’il lui a fait le déclic, c’est que c’était une journée comme les autres ! Rien d’inhabituel ! Elle s’est rendu compte de l’impact de son comportement sur les petites choses de la vie et s’est lancée un défi : ne plus râler pendant 21 jours consécutifs. Elle a mis plusieurs mois avant d’arriver à les tenir ! Et ça a tout changé.

J’ai essayé moi même sans aller jusqu’au bout. Mais rien que le fait de s’observer et se dire : ok tu viens de râler parce que ceci ou cela. Est-ce que ça sert à quelque chose ? Non, à part ennuyer le voisin, et t’envoyer des ondes négatives… Ce n’est pas constructif. Il y a une grande différence entre la critique constructive et la râlerie. Dans la deuxième, tu te places en victime et y mets beaucoup d’émotions, c’est comme un purgatoire. En aucun cas cela fait avancer.

Place à la pratique

 

Je t’invite donc à t’observer ! Voir quand est-ce que tu râles, pourquoi, etc… Tu ne pourras pas t’empêcher dans ta tête, évidemment. Mais le verbaliser est beaucoup plus fort, donc si tu arrives à ne pas le sortir de ta bouche c’est déjà beaucoup ! Tu es en train de te reprogrammer ! Bientôt, tu seras plus positif et ta vie sera plus belle, je te l’assure.

Je ne te dis pas bon courage ! car je l’ai banni de mon vocabulaire !

Mais plutôt, à bientôt, passes une bonne journée ! Viens faire un tour sur ma page facebook et mon compte instagram et dis moi si aujourd’hui tu décides de voir le verre à moitié plein ou à moitié vide ….. 😉

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages

4 réactions au sujet de « Be positive »

  1. Je suis en coues de transformation et ton article me parle beaucoup!! Merci pour ton enthousiasme, tu as fini de convaincre 1 de tes 5 personnes influencées par ton comportement 😉 À moi de passer le relais avec entrain et bonne humeur 😍

  2. J’ai eu l’occasion de lire « les 4 accords toltèques » il y a quelques semaines et cela me fait penser à ton article. Un des accords consiste à avoir une ‘parole impeccable’ c’est à dire que tout ce que tu peux dire doit être quelque chose de positif.
    Je suis sûr que si chacun faisait déjà attention à ça, les attitudes de beaucoup de personnes changeraient tout naturellement.
    Merci pour ton article 🙂

    1. Bonjour Kévin, moi aussi j’ai lu ce livre 😉 Et ce n’est pas facile de les tenir ces 4 accords ! Mais il est précieux et c’est un des rares livres que j’ai gardés 😉 Merci pour ton partage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *